Comment passer le permis de conduire ?

Remplaçant le certificat de capacité, le permis de conduire français fait son apparition dans le code de la route en 1922. Il s’agit d’un document obligatoire pour pouvoir conduire un véhicule à moteur. La réglementation du permis a connu de nombreuses réformes depuis sa création comme l’instauration du permis à points en 1992 ou encore l’harmonisation européenne des permis de conduire en 2013. Aujourd’hui, pour passer le permis de conduire vous devrez préalablement respecter certaines conditions. Vous devrez aussi vous préparer et réussir les deux épreuves que comportent l’examen du permis de conduire.

Les démarches pour la demande de permis de conduire

Passer le permis de conduire

En France, il existe 4 grandes catégories de permis de conduire, elles-mêmes divisées en sous-catégories. À chaque catégorie correspond un type de véhicule que l’on a le droit de conduire si l’on possède le permis adéquat.

Le permis A permet de conduire des deux roues, des tricycles et des quadricycles légers (comme des voiturettes). Le permis B autorise la conduite de voitures de tourisme et d’utilitaires légers. Le permis C est destiné aux conducteurs de poids lourds. Le permis D concerne les véhicules affectés au transport des personnes.

Ainsi pour passer le permis de conduire, en fonction de la catégorie que vous avez choisie, il faudra respecter des conditions d’âge minimum, de formation obligatoire, de réussite aux épreuves et parfois aussi satisfaire aux contrôles médicaux (permis poids lourds).

TROUVER UN STAGE

Les méthodes pour passer le permis de conduire

La méthode classique

Traditionnellement, un candidat souhaitant passer le permis de conduire s’inscrit dans une auto-école près de chez lui afin qu’elle lui délivre la formation nécessaire pour passer l’examen. Pour la formation théorique, il suivra régulièrement des cours de code avec son moniteur d’auto-école ou il peut aussi opter pour un stage code. Ensuite, il faudra se former à la conduite en prenant un certain nombre d’heures de cours. À titre d’exemple, pour le permis B, le nombre d’heures minimum de conduite est fixé à 20 heures et à 13 heures pour un apprentissage sur boite automatique. Notez qu’il est aussi possible de suivre cette même formation de manière intensive afin de passer le permis en accéléré.

Souvent les auto-écoles proposent des forfaits pour passer le permis de conduire. Les prix pratiqués sont libres et dépendent du niveau de prestation et de l’école de conduite choisie.

L’AAC (Apprentissage Anticipé à la Conduite)

La formation en apprentissage anticipé à la conduite aussi appelée « conduite accompagnée » est une méthode d’apprentissage accessible dès 15 ans. Pour le candidat au permis, elle présente de nombreux avantages comme un meilleur taux de réussite à l’examen : 73,5 % de réussite contre 54,9 % pour la méthode traditionnelle.

Elle permet au futur conducteur de se former avec un accompagnateur (ses parents, la plupart du temps) sur une distance de 3000 km minimum, ce qui lui permet d’acquérir une solide expérience de conduite. Ce type de formation coûte généralement moins cher car le conducteur a besoin de moins d’heures de conduite.

Il faut savoir qu’en choisissant l’AAC, une fois le permis obtenu le conducteur verra sa période probatoire réduite à 2 ans au lieu de 3 ans. De plus, il obtiendra aussi une réduction sur sa surprime assurance jeune conducteur.

Passer le permis de conduire en candidat libre

Depuis la loi Macron de 2015 et la réforme du permis de 2017, il est possible de passer le permis de conduire sans être rattaché à une école de conduite. Le principal avantage de cette méthode est d’ordre économique, elle offre aussi à l’apprenti conducteur plus de flexibilité. Toutefois, le candidat libre devra entreprendre seul toutes les démarches administratives liées au permis de conduire comme l’obtention du NEPH (Numéro d’Enregistrement Préfectoral Harmonisé) ou les inscriptions aux examens.

Le candidat désirant passer le permis en candidat libre devra également se former seul au code et à la conduite. Pour la conduite, un véhicule d’apprentissage à double commande, un accompagnateur, l’attestation d’inscription au permis de conduire délivrée par l’ANTS et le livret d’apprentissage sont nécessaires. Il faut savoir que ces dernières années, de nouvelles auto-écoles ont vu le jour sur internet. Entièrement dématérialisées, ces plateformes proposent de former les candidats au permis à prix cassé.

L’examen du permis de conduire

L’ETG (Épreuve Théorique Générale)

L’examen du code est indispensable quel que soit la catégorie de permis souhaitée. C’est une épreuve commune à tous les permis. Elle dure environ 30 minutes et le candidat doit répondre à une série aléatoire de 40 questions. Pour être reçu, il ne faut pas commettre plus de 5 fautes. Pour éviter les fraudes, l’examen se déroule sur une tablette individuelle. Ces sont des centres agréés par l’état qui s’occupent de l’organisation de l’examen théorique. Le tarif de l’examen est réglementé et est fixé à 30 euros.

L’examen pratique

Pendant l’épreuve pratique, le candidat sera évalué par un inspecteur du permis de conduire selon une grille d’évaluation. Pour réussir l’épreuve, il faudra obtenir au moins 20 points sur 31 et ne pas commettre de faute éliminatoire. L’examen de conduite dure 32 minutes et comprend notamment : l’installation au poste de conduite, la vérification de l’acuité visuelle, une conduite en ville et hors agglomération, deux manœuvres et des questions portant sur les vérifications intérieures et extérieures du véhicule. Le résultat de l’épreuve peut être consulté sous 2 jours ouvrés sur le site de la sécurité routière.

TROUVER UN STAGE

En savoir plus sur le permis de conduire

Pour avoir des informations sur la réglementation du permis, vous pouvez consulter :

Partager