Quelles sont les précautions à prendre pour une femme enceinte en voiture ?
Publié le: 21/12/2022

Félicitation ! vous êtes enceinte et vous commencez à adopter de nouveaux comportements pour que cette grossesse se passe dans les meilleures conditions.
Parmi les questions qu’il est légitime de se poser, l’association voiture et grossesse fait partie des grandes inquiétudes des futurs parents.

Sans contre-indication médicale, rien n’interdit à une future maman de conduire et de se déplacer en voiture. Il est en revanche judicieux de prendre certaines précautions pour limiter tous les risques. 

Nous vous proposons ici quelques conseils et solutions à adopter pour une sécurité optimisée.

La ceinture de sécurité reste votre alliée 

Vous avez peut-être eu connaissance de certaines rumeurs indiquant que la ceinture de sécurité pouvait être dangereuse pour le fœtus (risque d’écrasement, décollement du placenta …).

En voiture, c’est l’absence de ceinture qui est dangereuse et qui vous expose ainsi que votre futur bébé, à un risque.

Pour un confort optimisé et un risque limité, nous vous conseillons de bien attacher votre ceinture : glissez la sangle ventrale sous votre ventre, le plus près possible de l’os de votre bassin. L’autre partie doit être placée, comme d’habitude, sur l’épaule et passer entre les seins.

Si vous êtes gênée ou si vous avez tout simplement besoin d’être rassurée, vous pouvez utiliser des systèmes de ceinture spéciales femmes enceintes : dans ce cas, la ceinture se place correctement sous le ventre et reste calée au niveau des hanches.

Notre conseil : vérifiez que le système choisi a bien été approuvé selon la directive européenne ECE R16 en matière de sécurité

Vous conduisez : comment être confortablement installée et conduire en toute sécurité ?

Selon l’avancement de la grossesse, il peut être compliqué de trouver une position vous permettant de réaliser les mouvements nécessaires à la conduite, de manipuler le volant et d’atteindre les pédales.

Au cours du premier ou du deuxième trimestre, quelques petits aménagements de confort (comme un coussin dans le bas du dos par exemple) peuvent suffire à vous permettre de conduire dans de très bonnes conditions.

Au 3e trimestre de grossesse, vous pouvez être plus gênée dans certaines manœuvres (marche arrière par exemple) et préférer être passagère.

Dans tous les cas, écoutez-vous ! Quel que soit votre stade de grossesse, si vous avez la sensation de prendre un risque en conduisant (même si votre médecin de vous ne l’a pas interdit), ne vous installez plus au volant.

Quelle est la meilleure place dans la voiture pour une femme enceinte ? 

Vous vous apprêtez à prendre la route et vous souhaitez être installée le plus confortablement possible, tout en optimisant votre sécurité : nous l’avons dit un peu plus haut, la ceinture de sécurité est votre meilleure alliée en cas d’accrochage ou d’accident.
Vous devez donc obligatoirement vous asseoir à une place équipée d’une ceinture 3 points, avec une sangle ventrale et diagonale.

Choisissez ensuite la place qui vous permet de reculer au maximum votre siège pour vous laisser la possibilité d’étirer confortablement vos jambes.

Comme pour les enfants, les places à l’arrière restent les plus sures.

À noter : si vous choisissez la place passager avant, ne désactivez surtout pas l’airbag : il vous protègera en cas de choc.

Vous devez faire un long trajet : votre « to-do-list » pour concilier voiture et grossesse 

Seuls votre médecin ou votre gynécologue sont à même de vous informer sur les risques que vous encourez à effectuer un long trajet en voiture.

Sans contre-indication médicale, nous vous invitons à adopter ces routines pour votre plus grand confort :

  • Ayez toujours une bouteille d’eau et quelque chose à grignoter en cas d’hypoglycémie

  • N’oubliez pas les éventuels médicaments prescrits par votre médecin

  • Prévoyez un coussin (pour votre bas du dos) et un autre pour votre cou

  • En été, un brumisateur vous apaisera

  • Évitez les journées de très fort trafic, sources de stress et entrainant nécessairement une conduite moins fluide

  • Faites une pause tous les 100 km environ pour vous dégourdir les jambes

  • Demandez au conducteur d’adopter une conduite souple et d’éviter les secousses qui risquent de provoquer des contractions.

  • Évitez de partir loin toute seule

Vous l’avez compris : voiture et grossesse ne sont pas incompatibles. De nombreuses femmes enceintes vont pouvoir conduire et effectuer des trajets jusqu’au terme de leur grossesse.

Il faut cependant avoir conscience que certains symptômes induits de la grossesse (fatigue, nausée, hypoglycémie, contraction…) peuvent être dangereux. Écoutez vos ressentis et dès les premiers signes de fatigue ou autre arrêtez-vous.

Enfin, en cas d’accrochage, même léger et sans gravité, il est plus prudent de vous rendre aux urgences et de vérifier que le bébé n’a subi aucun traumatisme.

commentaires ( 0 commentaires)

commentaires ( 0 commentaires)

Il faut vous connecter pour commenter les articles

Régulateur et de vitesse : ce qu’il faut savoir