Les aides pour financer son permis de conduire
Publié le: 02/11/2021 | Modifié le: 20/06/2022

Le permis à un euro est l’aide la plus connue pour financer son permis de conduire. Cependant, cette aide ne s’adresse qu’aux apprentis conducteurs âgés de 15 et 25 ans. D’autres aides existent pour faciliter l’accès à la conduite, notamment pour les demandeurs d’emploi, les personnes en situation d’handicap et toujours pour les jeunes conducteurs.

L’aide pour les demandeurs d’emploi

Certaines catégories de chômeurs peuvent bénéficier d’une aide financière pour passer le permis de conduire de la catégorie B. Cette aide doit être demandée avant l’inscription à l’auto-école.

Quelles sont les conditions à remplir ?

Vous devez être inscrit au chômage depuis plus de 6 mois à Pôle Emploi. Si vous bénéficiez d’une promesse d’embauche de plus de 3 mois nécessitant le permis de conduire B, le délai pourra être réduit. Vous devez également soit :

  • Bénéficier d’une allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) inférieur ou égal à 29,06 € (2018)

  • Bénéficier d’un minimum social comme le RSA (Revenu de Solidarité Active), l’AAH (Allocation aux Adultes Handicapés) et l’ATA (Allocation Temporaire d’Attente)

  • Habiter et rechercher du travail dans une zone non desservie par les transports en commun

  • Ne pas être indemnisé par Pôle emploi

Vous pouvez disposer de cet aide financière une seule fois. Si vous avez subi un retrait de permis, vous ne pourrez pas utiliser l’aide pour les demandeurs d’emploi, même si vous souhaitez seulement repasser votre examen du code.

Quelles sont les démarches à effectuer ?

Tout d’abord, vous devez remplir un formulaire où vous indiquerez l’école de conduite choisie puis vous le retournerez à Pôle Emploi. Une fois la demande de financement acceptée, vous bénéficierez d’une aide de 1 200 €, soit le montant moyen du prix du permis.

L’aide pour les personnes en situation de handicap

L’Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées (AGEFIPH) propose une aide pour les personnes souffrant d’un handicap.

Quelles sont les conditions à remplir ?

Avant d’effectuer votre demande d’aide, vous devez, bien entendu, être âgé de plus de 18 ans. De même, vous devez vous assurer que le permis de conduire est indispensable pour le maintien ou l’obtention d’un emploi (un justificatif vous sera demandé dans votre dossier, où vous devrez notamment expliquer pourquoi passer le permis est nécessaire pour votre projet professionnel).

Quelles sont les sommes que vous pouvez obtenir ?

Cette aide au permis de conduire ne permet pas de financer son permis de conduire mais une partie :

  • Jusqu’à 800 € pour une formation classique

  • Jusqu’à 1 300 € pour un permis aménagé

L’AGEFIPH peut aussi aider à obtenir un véhicule adapté à votre situation, à la hauteur de 4 575 € au maximum. Ici aussi, la voiture doit vous être indispensable pour maintenir ou obtenir un emploi.

Un financement avec votre CPF (Compte Personnel de Formation)

Si votre compte personnel peut vous permettre de vous former tout au long de votre vie professionnel, il peut également vous permettre de passer votre permis afin d’obtenir un permis probatoire.

Quelles sont les conditions à remplir ?

Obtenir le permis doit obligatoirement être nécessaire pour trouver un job ou le conserver. De même, vous devez également choisir de passer vos cours de code et vos leçons de conduite dans une auto-école agréée. Toutefois, cette aide au financement vous permettra de ne financer que le permis B.

CPF et permis à 1 euro par jour

Cette aide peut se cumuler au permis à 1 euro, dont le principe est un prêt à taux zéro. Toutefois, seuls les jeunes âgés de 18 à 25 ans peuvent bénéficier de ce cumul. La bourse au permis de conduire fait aussi partie des dispositifs que vous pouvez cumuler.

commentaires ( 0 commentaires)

commentaires ( 0 commentaires)

Il faut vous connecter pour commenter les articles

L'enlèvement d'une voiture