Voiture solaire, vraie solution ou fausse bonne idée?
Publié le: 02/11/2021 | Modifié le: 22/11/2022

À l’heure du développement durable et des diminutions des émissions des gaz à effet de serre, les voitures électriques continuent d’avoir le vent en poupe. Dernièrement, une société australienne a mis au point une voiture solaire capable de rouler indéfiniment. Mais les constructeurs ont-ils raison d’investir autant d’argent dans l’énergie solaire ?

La voiture à énergie solaire est une voiture électrique dont les batteries se rechargent partiellement ou totalement grâce au soleil. Le soleil étant une ressource naturelle inépuisable, ces véhicules ont longtemps fait l’objet de fantasmes les plus fous mais paraissent encore des rêves inaccessibles.

Histoire des voitures solaires

Les premières recherches ont abouti au début des années 1980 avec la première voiture solaire au monde, The Quiet Achiever, en Australie. Piloté par Hans Thostrup et Larry Perkins, elle a parcouru 4052 km entre Sydney et Perth, en 20 jours.

Depuis 1987, une course regroupant des voitures solaires a régulièrement lieu dans le pays à l’initiative de Hans Thostrup : le World Solar Challenge. Cette course est une très belle vitrine pour promouvoir ces véhicules éléctriques. La 13ème édition a eu lieu entre le 18 et le 25 octobre 2015.

Les constructeurs ont également contribué à l’avancement de cette énergie renouvelable dans l’automobile mais ces véhicules sont généralement hybrides c’est-à-dire qu’ils utilisent plusieurs sources d’énergies combinés, comme par exemple la voiture hybride de Toyota, la Prius III. Mais elle reste le plus souvent optionnelle.

C’est pourquoi la nouvelle voiture solaire de la société australienne s’annonce comme une petite révolution.

Le fonctionnement de la voiture solaire The Immortus

La voiture est légère (550 kg) et a un design aérodynamique. Elle est recouverte de 7m² panneaux photovoltaïques sur le toit, qui permettent de reproduire de l’électricité lorsqu’ils sont exposés au soleil.

Ainsi, The Immortus se recharge toute seule, et peut rouler infiniment à 60 km/h tant que le soleil est présent ou pendant 550 km à une vitesse de 85 km/h. Elle pourrait atteindre une vitesse de pointe entre 140 à 160 km/h.

Le véhicule possédant des panneaux solaires dispose également d’une petite interne de 10 kWh, lui permettant de rouler de nuit et/ou par temps couvert. The Immortus est encore en phase de prototype mais semble prometteur : une voiture électrique idéale car elle serait une solution à un certain nombre de problèmes contemporains, notamment ceux liés au développement durable.

Mais les voitures réalisées par la société EVX n’est pas si différentes que les autres voitures du même type.

Une voiture verte mais couteuse

Le véhicule propre par excellence

La réduction des émissions de gaz à effet de serre est un des sujets écologiques les plus tendances actuellement, si ce n’est le sujet principal. En ce sens, les voitures avec des panneaux photovoltaïques seront une aubaine car elles n’en émettent pas.

De même, elles sont une solution pour la disparition annoncée des énergies fossiles (essence) qui permettent le fonctionnement de nos voitures et aussi une solution pour limiter l’énergie nucléaire (dont le recyclage des déchets reste problématique) qui permettent le fonctionnement de la voiture hybride (et/ou électrique) en France.

L’énergie solaire étant une énergie renouvelable illimitée, charger une batterie ne sera plus un problème. Cette voiture électrique aura sa place dans les villes, où la vitesse est limitée à 50 km/h.

Un bien encore inaccessible

Le prix de la voiture solaire est élevé : The Immortus est estimé à 235 000 euros, soit un peu moins de 10 fois le prix moyen d’achat d’une automobile en 2014. Une somme bien trop élevée pour la majorité des foyers, qui se contenteront de leur voiture familiale.

De plus, l’autonomie de ces véhicules reste un problème. En effet, il sera difficile de les utiliser hors de la ville où les vitesses sont plus élevées. Les personnes devront encore posséder un second véhicule, ce qui n’est pas à la portée de tous.

Un bel avenir ?

Bien que ce type de voitures dispose toujours d’inconvénients pénalisants, les dernières avancées réalisées par la société australienne EVX laisse présager le meilleur à venir pour la voiture solaire.

Une voiture électrique propre, non polluante et un jour, accessible financièrement au grand public.

commentaires ( 0 commentaires)

commentaires ( 0 commentaires)

Il faut vous connecter pour commenter les articles

Faire sa vidange soi-même en 5 étapes