Le blog
Vous aider à rouler en toute sécurité

Comment consommer moins de carburant : climatisation ou vitres ouvertes ?

Ciel bleu très ensoleillé parsemé de nuages

L’été arrive avec son lot de changements dans nos habitudes et dans les températures. Nous avons vu ensemble comment préparer votre voiture pour l’été. Dans cet article, nous allons voir quelle est la meilleure solution pour vous prémunir de la chaleur et de la surconsommation de carburants. Alors, qui consomme le moins entre les vitres ouvertes et la climatisation ?

La consommation de carburant de la climatisation

La climatisation est une option de plus en plus courante qui vous permet de rester au frais et de réguler l’humidité, ce qui apporte un confort supplémentaire. Selon l’agence française ADEME (agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), elle a de fortes répercussions sur la consommation de carburant. Dans des conditions classiques d’utilisation, elle augmente votre consommation de 6% à 20%, si vous êtes respectivement en ville ou sur route et autoroutes. En cas de canicule, votre confort pourrait vous coûter jusqu’à 70% de plus pour un trajet en ville et 30% de plus sur route et autoroute.

Le rapport de l’ADEME est assez complet sur le sujet, n’hésitez pas à le consulter. La climatisation automobile : impacte consommation et pollution.

Climatisation = consommation = pollution

En plus de creuser votre budget carburant, la climatisation est source de pollution surtout en ville. Au-delà des rejets de CO2, elle contribue à la saturation de l’air en CO, HC, Nox et particules. L’ensemble de ces polluants est, entre autre, responsable du réchauffement climatique. Donc à terme, en refroidissant votre habitacle, vous réchauffez le reste du monde. Les constructeurs travaillent sur la réduction de l’impact de la climatisation. Ils l’ont déjà rendu beaucoup moins nocive pour la couche d’ozone en remplaçant le chlorofluorocarbure par du tétrafluorométhane.

Consommer moins de carburant

Comment consommer moins de carburant et ainsi faire des économies ?

La consommation de carburant des vitres ouvertes

Dans une volonté d’économiser des litres de diesel / essence et de ne pas polluer, certains automobilistes sont fervents partisans des vitres ouvertes pendant leurs trajets en voiture. Ce geste simple qui ne paraît pas gourmand en énergie peut polluer plus que l’air climatisé.

En effet, en baissant vos vitres, vous nuisez à l’aérodynamisme du véhicule. Vous opposez la force de l’air qui s’engouffre dans votre habitacle à celle du mouvement de votre voiture. Cette force est appelée la « traînée », elle augmente avec le carré de la vitesse. La trainée est aussi liée à la forme de la voiture. Une étude américaine a démontré que les SUV (crossover) sont beaucoup plus résistants à la trainée que les berlines du fait de leur forme moins aérodynamique.

Astuce : si vous souhaitez quand même ouvrir vos fenêtres, nous vous conseillons d’en ouvrir deux. Une seule fenêtre ouverte risque de créer des phénomènes de turbulence d’air. Plus accru au moment des accélérations ou lors des dépassements, cela peut jouer sur vos tympans et créer des maux de tête.

Alors, que choisir pour consommer moins de carburant ?

Pour choisir entre vitres ouvertes et climatisation, vous devez prendre en compte de nombreux paramètres : la vitesse de la voiture, le type de voiture, les températures extérieures sont les trois points essentiels pour choisir la meilleure solution pour consommer moins d’essence.

La vitesse de la voiture

À partir d’une vitesse constante donnée, conduire avec les vitres ouvertes génère tellement de traînées que la consommation de gasoil devient supérieure à celle occasionnée par l’air climatisé. Évidemment, cette vitesse varie grandement d’une voiture à l’autre. Pour économiser du carburant, vous pourrez opter pour un régulateur de vitesse. L’avantage ? Le régulateur vous permettra de maintenir la vitesse optimale pour conduire avec les vitres ouvertes sans que vous ayez besoin de vous en préoccuper.

Le type de voiture

En plus de l’influence de la forme de la voiture qui joue sur la trainée, le design et la composition des matériaux influent sur la pénétration de la chaleur. Depuis les années 80, il y a une réelle volonté d’améliorer l’aérodynamisme des nouvelles voitures. Ainsi, les pare-brises sont de plus en plus inclinés. Bien que les vitres soient athermiques, la pénétration des rayons du soleil est plus importante et donc la chaleur plus présente. Il reste donc difficile de réduire la température de l’habitacle sans entraîner une augmentation significative de la conso de gazole.

De même, le choix des pneus a une incidence directe sur la consommation d’essence. En effet, si la pression des pneus est insuffisante, la résistance au roulement augmente. Ce qui a pour conséquence d’augmenter la consommation moyenne d’essence. Afin de faire des économies de carburant, il faut donc aussi se préoccuper des pneumatiques du véhicule.

Les températures extérieures et intérieures

La climatisation est un système de refroidissement de l’air par absorption des calories. Plus il fait chaud et plus l’air climatisé utilise les ressources du véhicule pour vous maintenir au frais. Un réglage de la clim à 25°C au lieu de 20°C permet de réduire la consommation de carburant de l’ordre de 8% en ville (et notamment pendant les embouteillages) et 5% sur route et autoroute.

En réglant votre climatisation à une température proche de la température extérieure, cela vous évitera les pics de consommation mais aussi les écarts de température trop brutaux qui pourraient vous rendre malade. Un entretien régulier et rigoureux du filtre à air est également fortement conseillé.

Pour conclure

Nous vous conseillons de maintenir les vitres ouvertes à faible allure lors de vos petits trajets et de mettre en route votre climatisation dès que vous roulez sur route et autoroute. Sur certains modèles, vous avez également la possibilité d’utiliser le mode recyclage. Ce mode vous permet d’éviter de refroidir de l’air chaud venu de l’extérieur en recyclant l’air de votre habitacle. Attention, il est conseillé de ne pas l’utiliser constamment pour éviter de respirer le même air trop longtemps.

Camille

Mots clés : Les parents au volant

Pistolets de pompe à essence

Votre avis

Les champs marqués d'une étoile (*) sont obligatoires.

Panneau des commentaires

Demandez à être rappelé GRATUITEMENT

Votre nom

Votre numéro de téléphone*

Je souhaite être rappelé

*Champ obligatoire