Trouvez votre stage de récupération de points pour votre permis de conduire près de chez vous.
0 820 250 238
0820250238
Réservez votre stage en ligne ou par téléphone

Taux d'alcool chez les jeunes conducteurs

Si vous êtes titulaire d’un permis probatoire, vous êtes plus exposé à un retrait de permis qu’un conducteur expérimenté. Vous êtes doté d’un capital de points initial plus bas, ce capital augmentant d’année en année grâce à la récupération de points progressive. De même, votre limite d’alcool autorisée en conduisant est plus faible. Depuis le 1er juillet 2015, elle est de 0,2 g/L de sang, ce qui correspond à moins d’un verre d’alcool.

Taux d'alcool chez les jeunes conducteurs

Le seuil maximum d’alcool autorisé pour conduire un véhicule est de 0,1 mg/L d’air expiré en France.

Dans les faits, cette baisse se traduit par une interdiction de consommer le moindre verre d’alcool avant de prendre le volant (ou d’attendre un certain temps avant de conduire).

Pourquoi un taux légal d’alcool abaissé chez les jeunes conducteurs ?

Présenté par le Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve au début de l’année 2015, l’abaissement du taux d’alcool autorisé dans le sang a eu pour objectif d’endiguer le nombre d’accidents mortels chez les jeunes conducteurs. En effet, les personnes âgées entre 18 et 25 ans font partie des principales victimes de la route :

  • Ils sont présents dans 25% des accidents routiers
  • Ils sont impliqués dans 24% des accidents mortels

Une alcoolémie excessive est en souvent un des principaux facteurs. Ainsi, le taux d’alcool chez un jeune conducteur ne doit pas dépasser 0,2g/L de sang s’il souhaite prendre le volant. Cette tolérance zéro s’applique pendant le temps de probation de 3 ans ou 2 ans en cas d’Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC).

Les effets de l’alcool sur votre conduite

Une consommation d’alcool a un impact direct sur votre corps, et plus particulièrement sur votre vision :

  • Votre champ de vision se rétrécit et donc, vous verrez moins rapidement les obstacles venir sur le côté, que ce soit les véhicules ou les piétons
  • Votre vision binoculaire est perturbée et donc, vous aurez plus de difficultés à évaluer les distances et les profondeurs pendant votre conduite

De même, votre système nerveux est affecté. Vous aurez de mauvaises réactions en cas de manoeuvres urgentes à effectuer au volant et vos mouvements seront moins coordonnés. C’est pourquoi vous devez attendre que l’alcool soit entièrement éliminé de votre corps avant de reprendre le volant.

NB : seul le temps vous le permettra. Les cafés sucrés, les bonbons ou autres remèdes de grand-mère ne fonctionne pas. Tout comme le sommeil, qui fait même ralentir l’élimination de l’alcool dans le sang.

Sanctions en cas de taux d’alcool chez un jeune conducteur supérieur au seuil légal

Si vous êtes contrôlé par les forces de police pour de l’alcool au volant, vous subissez :

  • Un retrait de 6 points sur le permis
  • Une amende forfaitaire de 135 €

Et certains cas, une confiscation de votre véhicule peut avoir lieu tout comme une suspension de permis de conduire peut être prononcée, la suspension pouvant aller jusqu’à 3 ans au maximum.

De plus, vous devez vous inscrire obligatoirement à un stage de sensibilisation à la sécurité routière, étant donné que vous avez commis une infraction ayant entraîné une perte de plus de 3 points sur votre permis de conduire à points. Le stage de sensibilisation se déroule sur 2 journées consécutives, pour une durée totale de 14 heures de formation de prévention routière. Il vous permet de récupérer 4 points (ou plutôt d’en perdre juste 2 points).

Invalidation du permis de conduire en permis probatoire

La récupération de points de permis n’est pas toujours possible lorsque vous êtes titulaire d’un nouveau permis de conduire et que vous avez été sanctionné pour une conduite sous l’emprise d’un état alcoolique. Elle n’est pas possible quand vous avez effectué 2 stages de récupération de points dans la même année, la législation prévoyant un délai d’un an et un jour entre 2 stages permis à points afin de bénéficier de la récupération de points.

Elle n’est plus possible aussi si jamais votre ivresse a été constatée lors de votre première année probatoire, année où votre solde de points est de 6 points. Effectivement, la perte de points consécutive à une alcoolémie au volant entraîne le retrait de votre permis de conduire, votre solde étant nul.

Sanctions alourdies en cas de récidive et/ou de taux d’alcool élevé

Elles ne sont pas spécifiques aux personnes possédant un permis probatoire et restent les mêmes que pour les autres usagers. Si votre taux d’alcoolémie est supérieur à 0,8 g/L de sang, vous commettez un délit passible :

  • Toujours le même retrait de points (- 6 points) sur votre permis de conduire
  • D’une rétention de permis (retrait de permis temporaire) d’une durée maximale de 72 heures
  • Toujours d’une participation obligatoire à un stage de sensibilisation
  • D’une suspension administrative de votre permis pouvant atteindre un an

Pour cette consommation excessive d’alcool, vous devrez également passer devant un tribunal où de nouvelles peines pourront être prononcées par le juge, comme :

  • Une peine de prison de 2 ans maximum
  • Une suspension de permis de 3 ans maximum
  • Une annulation du permis de conduire

De même, il pourra vous obliger de conduire un véhicule équipé d’un éthylotest antidémarrage (EAD).

Refus de se soumettre au contrôle d’alcoolémie

Les sanctions encourues restent sensiblement identiques que celles mentionnées ci-dessus. Si vous décidez de ne pas souffler dans un éthylomètre, vous risquez :

  • Une perte de 6 points de permis
  • Une amende d’un montant maximum de 4 500 euros
  • Des Travaux d’Intérêt Général (TIG)
  • Une peine d’emprisonnement de 2 ans
  • Une obligatoire de s’inscrire à un stage

Les autres informations sur la récupération de points en permis probatoire

Le taux d’alcool chez un jeune conducteur novice n’est pas la seule information pertinente sur le sujet. Pour en savoir plus, vous pouvez aussi en apprendre davantage sur :

Demandez à être rappelé GRATUITEMENT

Votre nom

Votre numéro de téléphone*

Je souhaite être rappelé

*Champ obligatoire