Le blog
Vous aider à rouler en toute sécurité

Peut-on conduire avec un plâtre ?

Plâtre

Si être plâtré au bras ou au pied ne vous empêche en rien de continuer vos activités quotidiennes, avez-vous pour autant le droit de conduire votre véhicule ? Non, en cas de contrôle par les forces de l’ordre, s’ils estimeraient que votre état de santé ne vous permet pas la pleine capacité de prendre le volant en toute sécurité.

Ai-je le droit de conduire avec un plâtre ?

Vous vous dîtes sans doute que certaines personnes lourdement handicapées sont autorisées à conduire alors pourquoi ne pourriez-vous pas vous aussi conduire avec un plâtre, une attelle ou une minerve ? Sachez que contrairement à vous ces personnes sont se sont adaptées à leur handicap alors que pour vous il s’agit seulement d’un état temporaire. Les personnes handicapées ont également la plupart du temps une voiture adaptée spécifiquement à leur handicap.

Conduire avec un plâtre

Le footballeur Casillas n’est pas le seul à conduire avec un plâtre.

Même s’il n’y a rien dans le Code de la route concernant le fait de conduire avec un plâtre, l’article R 412-6 du code précise que : « Tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent. Ses possibilités de mouvement et son champ de vision ne doivent pas être réduits par le nombre ou la position des passagers, par les objets transportés ou par l’apposition d’objets non transparents sur les vitres ».

Conduire avec un plâtre : quels sont les risques et les sanctions ?

Les risques

En plus d’aggraver les dommages de votre membre plâtré, conduire avec un plâtre au poignet ou au pied peut s’avérer particulièrement dangereux. En effet vos mouvements et vos réflexes peuvent être limités ou être plus lents qu’en temps normal, ce qui représente un véritable risque pour vous et pour les autres usagers de la route.

L’autre risque non négligeable en cas de conduite avec un plâtre concerne votre assureur. S’il s’avère que vous conduisiez dans des conditions non autorisées par la loi, si conduire avec un plâtre rend votre conduite dangereuse par exemple, vous pourriez être obligé d’indemniser les différents dommages causés en cas d’accident. De plus, vous pourriez aussi voir votre contrat d’assurance être résilié.

Les sanctions

Si vous être contrôlé par la police, vous êtes susceptible d’être verbalisé d’une contravention de 2ème classe si les agents considèrent qu’avec votre plâtre vous êtes inapte à la conduite. Conformément aux articles L. 325-1 à L. 325-3 du Code de la route, vous risquez donc une amende forfaitaire de 35 € (minorée à 22 € et majorée à 75 €) avec une amende maximale pouvant allant jusqu’à 150 €. De plus, les forces de l’ordre peuvent également demander l’immobilisation de votre véhicule.

Noudchananh

Mots clés : Les parents au volant

Plâtre à la jambe

Votre avis

Les champs marqués d'une étoile (*) sont obligatoires.

Panneau des commentaires

Demandez à être rappelé GRATUITEMENT

Votre nom

Votre numéro de téléphone*

Je souhaite être rappelé

*Champ obligatoire